Quels sont les pièges de la loi Scellier ?

Quels sont les pièges de la loi Scellier ?

Quels sont les pièges de la loi Scellier ?

La loi Scellier est un dispositif exceptionnel en son temps. Cependant, il faut faire attention aux pièges, au risque de l’échec de l’investissement. Quels sont ainsi ses pièges de la loi Scellier ?

Mais la loi Scellier c’est quoi exactement ?

La loi Scellier est un investissement immobilier qui vise les investissements dans le neuf entre le 01 janvier 2009 et décembre 2012. Le but est d’acquérir un bien pour le mettre en location pendant une durée de 9 à 15 ans. Pour être éligible au dispositif Scellier, le logement doit être loué, nu, à titre de résidence principale du locataire et respectant les normes énergétiques. Des plafonnements de loyer et des ressources des locataires doivent être respectés. De même pour les zones d’investissement. Le placement sous le dispositif Scellier offre une réduction d’impôt allant jusqu’à 21 %. Si l’aide fiscale va au-delà de l’impôt à devoir, elle est reportable pour les années à venir.

Les précautions à prendre en investissant sous ce dispositif

                Faire attention au produit proposé

investir en loi scellierPour commencer, il faut prendre en considération le produit. La réduction d’impôt ne doit pas être la seule raison pour investir. De même, il faut faire attention aux propos des vendeurs qui, souvent prônent des plus-values importantes. Le choix du produit doit tenir compte de quelques critères et surtout ne doit pas se faire dans la hâte.

               Bien choisir la localisation du bien

L’emplacement du bien est aussi un critère à prendre en considération pour réussir l’investissement en Scellier. Les biens proches des commodités (transports en commun, supermarché, écoles, université…) sont à privilégier. Il est également conseillé de choisir un bien plus proche du lieu où se trouve l’investisseur afin qu’il puisse mieux gérer le bien. La ville d’investissement est aussi essentielle, il est recommandé d’investir dans des villes où la demande locative est plus forte que les offres. Les villes comme Bordeaux, Nice, Saint-Etienne, Clermont-Ferrand, sont recommandées.

                Enquêter sur le promoteur

Avant de signer le contrat sous le dispositif Scellier, il faut aussi vérifier la solvabilité et la réputation de l’entreprise proposant ou gérant les produits Scellier. Cette étape est surtout importante pour une souscription dans une SCPI Scellier. Plus le promoteur est pérenne et de bonne réputation, plus il est expérimenté. Pour sonder cette notoriété du promoteur, il est ainsi par exemple conseillé de visiter les programmes ou les résidences qu’il a déjà construites.

                Vérifier le prix des loyers

L’objectif ici est de calculer le rapport entre le financement et le montant du loyer. Lors d’un investissement locatif, le but est de se faire des bénéfices et avoir un complément de revenu. Il faut ainsi vérifier que la mensualité à devoir, le taux d’intérêt trop élevé ne soit pas trop important par rapport au loyer à obtenir.

En outre, en investissant sous ce dispositif, il faut être en mesure de comprendre que le mécanisme présente quelques inconvénients. Ainsi, il est impossible de louer le bien à ses ascendants et descendants. En outre, l’investissement est limité par une acquisition par an seulement et dans la limite de 300 000 € par an.

 

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *